Mon compte
CV canadien : exemple de CV format Canada / Québec [+ pvt]

CV canadien : exemple de CV format Canada / Québec [+ pvt]

Le Canada est un nouvel eldorado pour beaucoup de travailleurs français. Mais comment y décrocher un emploi ou un stage ? Cela commence par adapter votre CV aux normes canadiennes.

Claire Kadjar
Claire Kadjar
Rédactrice experte en recrutement

Bien décidé à enrichir votre CV, vous souhaitez partir à la conquête de nouveaux horizons professionnels de l’autre côté de l’atlantique... Au Canada !

 

Le Grand Nord Blanc attire chaque année des milliers de travailleurs français.

 

Mais dans un pays où la culture est différente et la langue officielle est double (français et anglais), il n’est pas toujours évident de trouver rapidement un emploi.

 

Dans quelle langue faut-il envoyer son CV ? Quelles sont les différences entre le CV du Canada et le CV français ? Et le CV québécois ; a-t-il ses propres spécificités ?

 

Avant votre arrivée sur le sol canadien, il est essentiel de vous poser les bonnes questions afin d’aborder ce nouveau marché de l’emploi en toute sérénité !

 

Prêt ? Alors, attache ta tuque avec de la broche, comme on dit au Québec !

 

Grâce à ce guide, vous pourrez :

  • Rédiger un CV canadien 90% plus performant que celui des autres candidats.
  • Découvrir un exemple de CV canadien pour vous aider à rédiger le vôtre.
  • Connaître les différences entre le CV français et le CV du Canada/Québec (+ accéder à des conseils concernant les permis de travail et notamment le PVT).
  • Mettre en avant vos diplômes, compétences et expériences à la manière canadienne. 

 

Vous souhaitez gagner du temps et créer votre CV en 5 minutes ? Essayez notre créateur de CV en ligne. C’est rapide, facile, pratique et 100% personnalisable. 18 modèles de CV professionnels à remplir ici.

 

modele de cv

Modèle de CV créé à partir de notre designer de CV — Découvrez notre créateur de CV ici.

 

N’hésitez pas à consulter nos autres guides sur la lettre de motivation, afin de rédiger une lettre béton pour accompagner votre CV et décrocher l’emploi de vos rêves... 

 

Et si vous êtes ouvert(e) à travailler à l'étranger, nos guides pour faire un CV en espagnol ou celui pour un CV en allemand peuvent vous être également utiles.

 

Commençons par voir un exemple de CV canadien en français, pour un emploi de développeur de jeux vidéo au Québec.

 

Modèle de CV canadien (francophone, pour le Québec)

 

Fabien TRAVENARD

Développeur Jeux Vidéo et Réalité Virtuelle

+33 6 76 89 67 42

fabien.travenard@gmail.com

Skype : Fabien Travenard 75

Strasbourg 67000 (FRANCE)

 

À propos de moi

Développeur Unity avec 5 ans d’expérience dans le domaine du jeu vidéo et de la réalité augmentée, je souhaite rejoindre l’équipe de développeurs Unity 3D à Ubisoft Montréal. Au cours de mon expérience au sein de studios parisiens, j’ai eu l’opportunité de développer des jeux sur diverses plateformes, notamment sur Nintendo DS, Android, iOS et x360. Je maîtrise Unity3D et OpenGL, ainsi que les langages de programmation C++ et C#. Mon dernier jeu en réalité augmentée (pour l’Oculus Store) a été téléchargé plus de 50 000 fois. 

 

Compétences

 

  • 5 ans d’expérience dans le développement de jeux vidéo via Unity 3D.
  • Coordination et supervision d’une équipe de 4 développeurs Unity junior (Agile Scrum).
  • Création d’une API en réalité virtuelle et augmentée : 50.000 téléchargements.
  • Mise en place d'un gameplay multijoueur pour un jeu récompensé aux Games Awards.
  • Développement d'une IA, pour améliorer l’expérience des jeux en ligne de poker.
  • Maintenance évolutive et optimisation de jeux, jusqu’à 60 images par seconde.
  • Développement et configuration de shaders, pour améliorer la lisibilité des jeux.

 

Expérience professionnelle

 

Développeur Jeux Vidéo (mobile et RV)

ETO Software, Paris (France)

Mai 2016 à août 2019

  • Développement d’un jeu en réalité augmentée pour Oculus Quest, disponible sous forme d’application mobile, qui a généré +50 000 téléchargements (Oculus Store).
  • Supervision d’une équipe de 4 développeurs Unity pour créer un jeu mobile : game design, modélisation 3D, modèle économique…
  • Game design, level design et développement d'un jeu de stratégie multijoueur sur navigateur web, récompensé en 2017 aux Games Awards.
  • Supervision de la refonte, migration, maintenance évolutive et optimisations d'un jeu vidéo de JAVA à HTML5 sur un an. 

 

Développeur Unity

UCPY Games, Paris (France)

Juillet 2014 à avril 2016

  • Développement d’un moteur de jeux vidéo multiplateforme avec 5 ingénieurs.
  • Développement de 3 jeux vidéo sur nintendo DS (C++ / Open GL)
  • Création d'un prototype d'application mobile avec Unity3D.
  • Diverses tâches : correctifs de bugs, compatibilité avec les LMS (portage SCORM), optimisation du poids des exports de VTS.

 

Formation

 

09/2014 - 07/2016

Master (équivalent Maîtrise) en Informatique – Ingénierie de la 3D et des Jeux Vidéo

ESGI, École Supérieure de Génie Informatique, Paris

 

09/2013 - 06/2014

Licence (équivalent Baccalauréat) en Informatique – Développement de Jeux Vidéo

ESGI, École Supérieure de Génie Informatique, Paris 

 

09/2011 - 07/2013

BTS (équivalent Études Collégiales Techniques) - Services Informatiques aux Organisations

ENC Bessières, École Nationale de Commerce, Paris

 

09/2017 - 07/2010

BAC (équivalent DEC) Sciences et Technologies de l'Industrie, spécialité Électrotechnique

Lycée Raspail, Paris

 

Informatique

 

  • Langages de programmation (C#, C++, Python et Java ) : maîtrise 5/5
  • Moteurs (Unity3D, Cinder : OpenGL, Unreal Engine 4, Three js) : maîtrise 5/5
  • Réalité virtuelle et augmentée (OCULUS DK1, Leap Motion) : maîtrise 5/5
  • Logiciels (Github,Visual Studio, 3DS Max, Photoshop) : avancé 4/5

 

Langues

 

  • Anglais C1 (TOEIC 930)

 

Centres d’intérêt

 

  • Création de mes propres jeux vidéos action/aventure 2D avec Unity 3D (C#)
  • Jeux de rôle sur table (Dungeon Master D&D)

 

Bénévolat

 

  • Bénévole au Code Dojo, dont la mission est d’apprendre aux collégiens de quartiers populaires parisiens à coder et à développer des jeux vidéo.

 

À quelques détails près, le CV canadien (francophone) pour un emploi ou stage au Québec n’est pas très différent du CV français.

 

Il existe néanmoins certaines différences entre le CV français et CV canadien... Pour mieux les comprendre, nous allons examiner chaque rubrique d’un CV canadien francophone. 

 

Vous cherchez à rédiger un CV canadien en anglais ? En plus de ce guide, nous vous recommandons de consulter notre guide sur la rédaction d’un CV en anglais, dont l’exemple et les conseils conviennent parfaitement à un CV en anglais pour le Canada.

 

Conseil d’expert 
Dans quelle langue envoyer son CV et sa lettre de motivation au Canada ? Si l’offre est en français, répondez-y dans la même langue. Inversement si elle est en anglais. L’idéal est de préparer votre CV dans les deux langues, pour être prêt à toutes éventualités. Si vous n’êtes vraiment pas doué avec l’anglais, notez toutefois que le Québec défend la langue française et qu’un recruteur ne pourra pas vous reprocher d’utiliser le français.

1. Utiliser le bon format et la bonne structure d’un CV canadien

 

Le CV canadien a beau être dans la même langue (ou presque !) que votre CV français, il n’en demeure pas moins assez différent. 

 

Alors, pour mettre toutes les chances de votre côté et attirer l'oeil du recruteur, veillez à respecter les normes canadiennes de présentation du CV au format Canada.

 

Quelle longueur pour un CV canadien ?

 

Ce que le CV canadien a d’unique, c’est sa longueur.

 

S’il est mal vu en France d’avoir un CV qui déborde sur plus qu’une page, cela n’est pas le cas au Canada, où le CV est généralement beaucoup plus rédigé. 

 

Un CV canadien, aussi bien en français qu’en anglais, peut tout à fait tenir sur 1, 2 voire 3 pages (attention, pas plus !). 

  • Le CV de 3 pages est réservé aux profils expérimentés, avec des carrières longues. 
  • Un candidat fraîchement diplômé ou débutant optera plutôt pour un CV de 2 pages.

 

Dans tous les cas, il faut toujours veiller à synthétiser, aller droit à l’essentiel et rendre la lecture facile, logique et agréable.

 

Voici quelques règles élémentaires à suivre pour une présentation au top !

 

Le bon format pour un CV Canada

 

  • 2 ou 3 pages idéalement (format lettre US et non A4)
  • Police de caractères professionnelle et de bonne taille.
  • Interligne assez large et marges uniformes.
  • Aligner le texte à gauche
  • Utiliser des listes à puce pour décrire vos expériences et études.
  • Rubriques séparées par des titres et faciles à lire.
  • Ne pas trop charger la page d’éléments graphiques.

 

Pensez bien à changer le format de votre document : au Canada, la norme est d’utiliser le format « lettre US » (21,6 x 27,9 cm) et non le classique « A4 » (21 x 29,7 cm) comme en France. L'option est disponible sur la majorité des traitements de texte ou en créant un CV en ligne avec Zety.

 

Pour en savoir plus sur la mise en forme d’un CV, découvrez tous nos conseils pour offrir à votre CV canadien un look moderne et attractif

Conseil d’expert
De manière générale, un CV canadien doit rester sobre et limiter l’usage de logos et pictogrammes. Dans certains secteurs comme la communication ou le design, vous pouvez vous permettre d’être plus créatif (couleurs, pictogrammes, fond, encadrés…). Mais n'oubliez pas que le contenu prime toujours sur la forme. 

Quelle structure pour un CV canadien ?

 

Un CV antichronologique classique (éléments des plus récents aux plus anciens) se rédige sur ce plan de CV :

  • En-tête avec vos informations de contact et titre.
  • Une accroche de CV
  • Vos expériences professionnelles.
  • Vos diplômes et formations.
  • Les outils informatiques/graphiques 
  • Les compétences que vous maîtrisez le mieux.
  • Les langues étrangères que vous parlez.
  • Une section supplémentaire au besoin (centres d’intérêt, certifications)

 

Mis à part le CV antichronologique classique, il existe un autre format de CV assez répandu au Canada (francophone et anglophone) : le CV par compétences / thématique (conseillé pour les gens très expérimentés ayant accumulé les compétences par domaines). 

 

Quoi qu’il en soit, l’idéal est de recourir à un template de CV prêt à remplir où vous pouvez tout arranger en quelques clics en ligne.

Conseil d’expert
Pour être plus efficace, soyez méthodique dans la rédaction de votre CV. Il vaut mieux rédiger certaines rubriques, comme l’accroche de CV, en dernier. De cette manière, vous pourrez relire votre CV en entier et en extraire le meilleur pour rédiger ce court paragraphe décisif.

2. Commencer votre CV canadien par un en-tête et un titre

 

L’en-tête d’un CV canadien est quelque peu différent de celui d’un CV français.

 

Comme sur les CV anglo-saxons, le titre du CV se situe dans l’en-tête (sous le nom du candidat), et non à part, comme c’est généralement le cas sur un CV français. 

 

Au Canada, un CV ne doit pas comporter d’informations d’ordre personnel, comme l’âge, la date de naissance, le sexe, la situation maritale… Et ce, pour éviter les discriminations.

 

Comme pour un CV français, le mieux est de s’en tenir au strict minimum, c’est-à-dire aux informations de contact.

 

CORRECT

Lisa VARTAU

Réceptionniste d’hôtel trilingue

+33 6 38 42 33 14

lisavartau@gmail.com

Skype: Lisa Vartau

Lyon (France)

INCORRECT

Lisa VARTAU

À la recherche d’un emploi

06 38 42 33 14

lisa-kikou-lol@laposte.net

Nationality: French

3 rue du Parc

69000 LYON

 

En lisant le premier exemple, le recruteur a toutes les informations dont il a besoin : l’emploi auquel postule la candidate et les informations de contact essentielles (ex: portable avec indicatif, Skype, lieu de résidence actuel). 

 

Dois-je ajouter une photo sur mon CV canadien ?

 

Au Canada, la photo sur le CV n’est pas nécessaire.

 

Il est même préférable de ne pas faire figurer votre beau sourire, car cela rentre dans la catégorie « informations personnelles » et est donc considéré comme discriminatoire.

 

Cela dit, cette affirmation est à nuancer... Dans la restauration ou pour des métiers en relation directe avec la clientèle (ex. : commerciaux), les recruteurs peuvent demander une photo. 

 

Si on vous la demande, suivez les conseils de ce guide pour ajouter une photo pro à votre CV

 

Dois-je préciser si j’ai un visa de travail ou PVT pour le Canada ?

 

Dans la majorité des cas, vous aurez besoin d’un permis de travail pour travailler de manière permanente ou temporaire au Canada.

 

De nombreux Français choisissent d’y travailler temporairement, en faisant une demande de PVT (Permis Vacances-Travail Canada). Le PVT étant limité à 2 ans, et réservé aux jeunes âgés de 18 à 30 ans, est idéal pour les jeunes diplômés souhaitant voyager, obtenir une première expérience sur le territoire et exercer des petits boulots de courtes périodes. 

 

En revanche, si vous souhaitez vous installer de manière plus permanente, il faudra faire une demande de permis de travail ouvert, pour travailler pour n’importe quel employeur canadien, ou obtenir un permis lié à un employeur donné au Canada.

 

Quelle que soit votre situation, le CV n’est pas l’endroit indiqué pour parler des formalités de visa. Le mieux est de détailler votre projet, ainsi que les raisons qui vous ont fait choisir le Canada, dans votre lettre de motivation. Vous pourrez alors préciser si vous avez déjà un permis ou si vous aimeriez que l’entreprise vous aide à en obtenir un. 

Bon à savoir :
Pour faciliter l'installation des talents internationaux, le pays a mis en place un programme des travailleurs étrangers temporaires (PTET), une sorte de visa spécial qui accélère le traitement des demandes. Ce programme ciblé s’adresse aux profils experts en informatique, dans le numérique et les jeux vidéo.

Lorsque vous faites votre CV avec le logiciel de création de CV de Zety, vous n’avez qu’à glisser-déposer les éléments à votre guise (compétences, expériences…). Il y a même un correcteur orthographique pour un CV sans fautes. Commencez la création de votre CV ici.

Quand vous aurez terminé, le designer de CV en ligne Zety jaugera votre CV et vous permettra de savoir exactement quoi améliorer pour un CV encore meilleur.

3. Lister ses expériences professionnelles sur un CV canadien

 

Les normes en matière de CV au Canada ou de candidature au Québec sont proches de la culture américaine, en d’autres termes : l’expérience prime sur les études.

 

Cela signifie que la rubrique « Expériences Professionnelles » sur un CV canadien est souvent beaucoup plus importante et détaillée que la rubrique « Formation ». D’où l’importance de présenter vos expériences avant vos études.

 

Et rassurez-vous : même si vous n’avez pas beaucoup d’expérience, ce qui compte avant tout au Canada, comme dans les pays anglo-saxons, c’est votre motivation! 

 

Voici comment rédiger une section « Expériences Professionnelles » convaincante, qu’on ait une expérience longue comme le bras ou qu’on débute. 

 

Décrire ses expériences professionnelles sur un CV canadien

 

Il n’y a rien de bien sorcier à décrire ses expériences professionnelles sur un CV pour le Canada. Les informations sont essentiellement les mêmes que sur un CV français. 

 

La seule différence est qu’elles seront plus détaillées que sur un CV français.

 

Pour chaque expérience, il est nécessaire d’inclure, dans cet ordre : 

  • Intitulé de poste : adaptez si besoin le nom de votre métier et faites-le ressortir en gras.
  • Nom et lieu de l’entreprise : le nom de la ville peut suffire, mais mettre le pays est également une bonne idée (s’il n’est pas évident).
  • Dates de prise de fonction et de départ : mettez le mois et l’année (s’il n’y a que l’année, les recruteurs vont penser que cela cache quelque chose).
  • Missions clés : 4 à 6 éléments d’une liste à puce, utilisant un maximum de verbes d’action et de chiffres clés.
  • Mots clés : adaptez tout en fonction de l’offre d’emploi ! Les mots clés, responsabilités et tâches les plus proches de l’emploi pour lequel vous postulez.

 

Passons à la pratique…

 

Exemple de description d’expérience pour un professionnel expérimenté

 

Correct

Ingénieure en agroalimentaire 
Entreprise ABC Alimentation, Montréal (Québec) 

Janvier 2012 - Décembre 2019 

 

Export :

  • Déterminer les coûts de revient des produits et fixer les tarifs de vente dans 10 pays.
  • Coordonner la stratégie marketing : études de marché, marketing-mix, création d’une marque dédiée à l’Europe de l’Ouest.
  • Promouvoir les produits lors de salons professionnels en France, Royaume-Uni et Allemagne et au Salon international de l’alimentation (SIAL) de Montréal.
  • Prospecter en France et à l’international : industriels, grossistes, restauration hors domicile (RHD), importateurs-distributeurs, agents commerciaux et grande distribution (GD).

 

Gestion de projet : 

  • Auditer tous les services de l’entreprise et procéder à un diagnostic sectoriel.
  • Effectuer une analyse des processus et déterminer les axes d’amélioration.
  • Mettre en place et suivre les plans d’action concernant : la gestion de production et de maintenance, la mise aux normes qualité et la stratégie commerciale.
  • Piloter les plans d’action opérationnels pour l’optimisation des processus.
  • Animer les réunions et rédiger les comptes-rendus.

 

Qualité :

  • Participer à la mise aux normes selon les référentiels qualité IFS, BRC et ISO 22 000.
  • Rédiger le manuel qualité pour l’ensemble du catalogue (400 produits).
  • Réaliser des audits internes (HACCP).

 

Principales réalisations :

  • Création du Service export de l’entreprise.
  • Obtention de 15 nouveaux clients en Europe de l’Ouest.
  • Mise en place d’une maintenance prévisionnelle (400 produits).
Incorrect

Ingénieure en agroalimentaire 

Entreprise ABC Alimentation, Montréal (Québec) 

Janvier 2012 - Décembre 2019 

  • Réaliser une étude de marché.
  • Restructurer et dynamiser le service commercial.
  • Effectuer le télémarketing et suivre les dossiers commerciaux.
  • Mettre en place les cahiers des charges.
  • Recherches de clients en France et à l’international.

 

Au Canada, il est nécessaire de détailler ses expériences professionnelles, surtout les plus pertinentes pour l’emploi en question, en donnant des chiffres et des exemples précis pour chaque mission. Pour une fois, vous pouvez vous étaler sur 2 ou 3 pages, alors profitez-en !

 

Le premier exemple donne un maximum d’informations utiles au recruteur, tout en demeurant concis et bien structuré. Le deuxième en revanche est beaucoup trop vague et ne permettra pas au candidat d’aller très loin dans le processus d’embauche...

 

Qu’en est-il pour un candidat débutant ? Comment doit-il présenter ses expériences professionnelles, surtout s’il n’a pas grand-chose à dire ?

 

Exemple de description d’expérience pour un professionnel débutant

 

Correct

Stagiaire Rédacteur de contenus

Agence Words Digital, Paris (France)

Janvier à Mars 2019

  • Prise de notes lors des réunions d’équipe, planification des comités éditoriaux et proposition de sujets d’articles pour le blog de l’entreprise.
  • Rédaction de 10 articles de blog B2B de 1500 mots en anglais sur les thématiques de l’Inbound Marketing et du Content Marketing.
  • Publication de contenus et mise à jour pour animer les réseaux sociaux de l’entreprise : Twitter, LinkedIn et Facebook.

Réalisations : 

  • Création d’un document pour la prise de notes lors de réunions
  • Augmentation de 2000 abonnés de la page Facebook de l’entreprise
Incorrect

Stagiaire Rédacteur de contenus

Agence Words Digital, Paris (France)

Janvier à Mars 2019

  • Participation et prise de notes lors des réunions d’équipes
  • Rédaction d’articles de blog 
  • Animation des réseaux sociaux 

 

Les deux exemples ci-dessous parlent de la même expérience, mais pas de la même manière. Alors que le premier donne l’impression que le candidat a été très efficace et productif pendant son stage, dans le deuxième on a le sentiment qu’il n’a pas fait grand chose. 

 

Pour chaque expérience, il est possible (non obligatoire) de créer une section « Réalisations », pour mettre l’accent sur vos réussites. Cela facilite la lecture de votre CV et vous permet de démontrer concrètement vos compétences au recruteur.

 

Vous êtes étudiant et n’avez pas encore fait de stage ? Pas de problème ! Vous pouvez parler ici de votre rôle au sein d’une association étudiante ou d’une ONG, ou encore d’une initiative ou d’un projet que vous avez lancé (ex. : un blog, activité en freelance…).

Conseil d’expert : 
Attention au vocabulaire que vous utilisez. Dans certains métiers, notamment dans le digital, les termes anglophones sont fréquents. Par contre, dans un CV pour le Québec, ceux-ci ne sont pas très appréciés. Faites relire votre CV canadien par un québécois pour qu’il détecte les termes inappropriés. Par exemple, on ne parlera pas de Sponsoring mais de Commandite.

4. Mettre en avant ses études sur un CV canadien

 

Comme on l’a vu, la rubrique Formation est de moindre importance au Canada. 

 

Mais cela ne signifie pas qu’il faille la bâcler !

 

D’autant qu’elle est simple à rédiger correctement. Il suffit de lister vos diplômes, les dates, spécialités et établissements d’enseignement. 

 

Inutile de passer trop de temps à détailler chaque diplôme. Vous pouvez néanmoins préciser certaines réussites particulièrement marquantes (ex. : major de promo).

 

Exemples de rubriques formations pour un CV Canada

 

Correct

09/2013 - 06/2014

Licence (équivalent Baccalauréat) en Informatique – Développement de Jeux Vidéo

ESGI, École Supérieure de Génie Informatique, Paris 

 

09/2011 - 07/2013

BTS (équivalent Études Collégiales Techniques) - Services Informatiques aux Organisations

ENC Bessières, École Nationale de Commerce, Paris

 

09/2017 - 07/2010

BAC (équivalent DEC) Sciences et Technologies de l'Industrie, spécialité Électrotechnique

Lycée Raspail, Paris

 

Les noms des diplômes sont différents au Canada. Pour permettre au recruteur de mieux comprendre votre parcours académique, le mieux est de faire figurer les noms réels de vos diplômes français, accompagnés de leur équivalent canadien/québécois entre parenthèses.

 

Voici les équivalents québécois des diplômes les plus communs en France :

  • Baccalauréat français : Diplôme d'Études Collégiales préuniversitaires (DEC) 
  • BTS, DUT, DEUST : Études Collégiales Techniques
  • Licence : Baccalauréat québécois (3-4 ans )
  • Master : Diplôme de Maîtrise (2 ans)
  • Doctorat : Doctorat (3 ans ou plus)

 

Attention de ne pas vous emmêler les pinceaux entre le baccalauréat français et québécois !

 

En ce qui concerne les appellations des diplômes en anglais, celles-ci sont sensiblement les mêmes qu’aux États-Unis et au Royaume-Uni (ex. : Bachelor degree, Master’s degree, Ph.D…).

 

Une fois que vous avez précisé les équivalences canadiennes de vos diplômes, vous pouvez vous attaquer à la rubrique « Compétences ».

 

5. Lister ses compétences sur un CV canadien

 

On l’a vu, cette section est cruciale, surtout si vous choisissez de la placer en haut de votre CV, comme atout principal.

 

Par « compétences », on fait référence à toutes vos soft et hard skills.

 

Pour savoir quelles compétences inclure sur votre CV, il faut :

  • Lire attentivement l’offre et repérer les compétences clés.
  • Consulter des fiches métier sur Internet.
  • Faire une liste complète de vos compétences principales.
  • Sélectionner les plus importantes pour le poste en question.
  • En mettre 4-6 en avant, en les appuyant avec des chiffres et exemples.
  • Faire un équilibre entre soft skills et hard skills.

 

Les compétences varient grandement d’un secteur d’activité à l’autre.

 

Pour vous donner une idée, voici une liste de quelques-uns des métiers et compétences les plus recherchés au Canada.

 

15 métiers les plus recherchés au Canada en 2020

 

  1. Associé aux ventes
  2. Conducteur
  3. Réceptionniste
  4. Soudeur
  5. Développeur
  6. Responsable du développement commercial
  7. Journalier (manutentionnaires)
  8. Chargé de projet
  9. Mécanicien d’équipement lourd
  10. Marchandiseur/Responsable du merchandising
  11. Ingénieur électricien
    12. Comptable
  12. Gestionnaire RH
  13. Planificateur financier
  14. Infirmier autorisé

 

Liste de compétences par catégorie pour un CV canadien

 

Voici quelques exemples des compétences les plus recherchées au Canada.

 

Compétences techniques recherchées (hard skills) :

  • Programmation 
  • Comptabilité 
  • Analyse financière
  • Gestion de projet
  • Analyse des données 
  • Connaissance du marché/produit
  • Langues étrangères
  • Opérer une machine

 

Compétences comportementales recherchées (soft skills):

  • Communication
  • Résolution de problèmes
  • Attitude et comportement positifs
  • Adaptabilité
  • Travail d’équipe

 

Pour découvrir quelles compétences sont les plus valorisées dans votre secteur d’activité, ne vous limitez pas à l’annonce du poste. Faites également des recherches sur Internet et le site de l’entreprise.

 

Lisez notre guide pour découvrir comment présenter vos compétences sur un CV.

 

Réussir à convaincre avec ses compétences

 

Correct

Prospection : +5% de nouveaux clients sur 6 mois (stage)

Diplomatie : participation à l’association Model United Nations à l’université

Gestion de projet : création d’un site Wordpress en 3 langues pour Total (stage)

Esprit d’équipe : membre du club de handball 

 

L’idéal est de suivre ce modèle, c’est-à-dire justifier vos compétences à l’aide de chiffres et d’exemples précis. N’hésitez pas à vous appuyer sur des activités extra-professionnelles.

 

Viennent ensuite les sections « Informatique » et « Langues ». 

 

6. Décrire ses compétences informatiques et linguistiques

 

En fonction du métier auquel vous postulez au Canada, la rubrique « Informatique » sera plus ou moins importante. Si vous recherchez un emploi de développeur de jeu vidéo, elle sera beaucoup plus décisive que si vous visez un job dans la restauration.

 

Comme sur un CV français, l’idéal pour mettre en avant vos compétences informatiques sur un CV canadien est d’utiliser un système d’étoiles pour indiquer votre niveau de maîtrise des outils informatiques (5 étoiles étant synonyme d’excellente maîtrise et 1 étoile, de niveau débutant).

 

Correct

Informatique

Langages de programmation (C#, C++, Python et Java ) : maîtrise 5/5

Moteurs (Unity3D, Cinder : OpenGL, Unreal Engine 4, Three js) : maîtrise 5/5

Réalité virtuelle et augmentée (OCULUS DK1, Leap Motion) : maîtrise 5/5

Logiciels (Github,Visual Studio, 3DS Max, Photoshop) : avancé 4/5

 

Pour ce qui est des langues, cette section est particulièrement importante dans un pays comme le Canada où il existe deux langues officielles : le français et l’anglais. La proportion de travailleurs canadiens qui utilisent plus d’une langue au travail représente 15,4 % en 2016. 

 

Pour chaque langue que vous faites figurer sur votre CV, n’oubliez pas d’indiquer votre niveau de maîtrise. Si vous avez passé des examens, comme le TOEIC ou le TOEFL, vous pouvez tout à fait indiquer votre score (à condition que celui-ci soit élevé bien entendu !). 

 

Si vous êtes à la recherche d’un test d’anglais, sachez que l’IELTS est le test le plus reconnu pour étudier et travailler au Canada.

 

Correct

Langues

Espagnol (B2)

Anglais (IELTS 7, C1)

 

Découvrez ce guide, pour savoir comment mettre en avant votre niveau de langue sur un CV.

 

7. Ajouter une rubrique supplémentaire à votre CV canadien

 

À la suite des langues, vous pouvez ajouter une ou plusieurs sections supplémentaires à votre CV, à condition qu’elles soient pertinentes ! 

 

Nos voisins outre-Atlantique apprécient particulièrement l’engagement bénévole, donc n’hésitez pas à ajouter une rubrique « Bénévolat ». Pensez à détailler votre rôle/engagement, surtout si celui-ci a un lien avec l’emploi auquel vous postulez. 

 

De même, il peut être utile d’ajouter une section « Publications » ou « Centres d’intérêt », mais uniquement si cela vient enrichir votre candidature. Ne perdez pas votre temps à mentionner que vous faites du yoga tous les trois mois, cela n'intéresse pas le recruteur.

 

Comment savoir quels centres d’intérêt doivent figurer sur un CV ? C’est simple, ils doivent renforcer votre candidature. Pour en savoir plus, on vous conseille de lire ce guide concernant les hobbies sur un CV.

 

Parler de ses engagements et centres d’intérêt sur un CV canadien

 

Correct

Centres d’intérêt

  • Création de mes propres jeux vidéos action/aventure 2D avec Unity 3D (C#)
  • Jeux de rôle sur table (Dungeon Master D&D

 

Bénévolat

  • Bénévole au Code Dojo, dont la mission est d’apprendre aux collégiens de quartiers populaires parisiens à coder et à développer des jeux vidéo

 

La dernière section d’un CV canadien, ou la « cerise sur le sundae » comme on dit au Québec, est celle contenant les références

 

Cette pratique est peu répandue en France, mais au Canada les employeurs vérifieront quasi systématiquement votre parcours et vos compétences auprès de vos anciens employeurs ou collègues. Il est donc indispensable de préparer une liste avec les noms, fonctions et coordonnées de vos contacts.

 

Attention, vos références ne doivent pas figurer sur votre CV ! Veillez simplement à inscrire, à la fin de celui-ci, une mention « Références sur demande » ou « References available on request ». 

 

Présenter ses références sur un CV canadien

 

Correct

Références

Disponibles sur demande

 

Et voilà, vous êtes arrivé(e) au bout de la rédaction de votre CV… Ou presque ! 

 

Il ne vous reste plus qu’à rédiger une accroche du tonnerre !

 

8. Résumer ses forces dans une accroche de CV canadien

 

L’accroche est comme un amuse-bouche, dont le but serait de donner envie au recruteur de poursuivre la lecture de votre CV.

 

Quelques règles pour écrire une accroche appétissante :

  • Parcourez tout votre CV pour en faire un résumé.
  • Positionnez-la en haut de votre CV, elle doit être la première rubrique.
  • Mettez en avant vos compétences clés, années d’expérience,disponibilités, etc.
  • Mentionnez le nom de l’employeur si possible, pour ne pas faire trop générique.

 

Si vous n’êtes pas sûr(e) de la réussir, lisez ce guide pour découvrir toutes nos astuces pour rédiger une accroche de CV qui fera succomber le recruteur.

 

Exemples d’accroches pour un CV canadien

 

Correct

Étudiante en 3e année de graphisme (niveau baccalauréat) à l'École de Condé à Paris, je suis en échange universitaire à l’Université de Laval. À la recherche de nouveaux défis créatifs, je souhaite réaliser un stage de 6 mois chez Digitad, à Montréal. Mes précédents stages à Paris m’ont permis de gagner en autonomie et d'affuter ma créativité. Sociable, passionnée et dotée d’un fort esprit d’équipe, j’ai le goût du défi. Dernier exploit en date : j’ai remporté un concours pour réaliser le site web du festival Sled Island.

Incorrect

Diplômée d’une Licence en Graphisme, spécialité graphisme digital. J’ai fait un stage pour l’agence Senzo à Paris. Je suis particulièrement motivée et dynamique.

 

Claire. Personnalisée. Argumentée. Voilà, en somme, les 3 qualités de la première accroche. De quoi donner envie à l’entreprise de lui donner sa chance.

 

Sachez que le recruteur n’est pas dupe et saura reconnaître les accroches rédigées en 3 secondes chrono, copiés-collées d’Internet, comme celle dans le second exemple.

 

9. Écrivez une lettre de motivation pour accompagner un CV Canada

 

Si beaucoup la jugent superflue, la lettre de présentation ou lettre d’accompagnement (au Québec) est, au contraire, un sérieux atout pour votre candidature.

 

D’après RégionJobs, 87% des recruteurs utilisent la lettre de motivation pour départager deux CV. Il serait dommage de manquer cette occasion de faire pencher la balance de votre côté !

 

En plus, une lettre de motivation pour une candidature au Canada sert à présenter dans le détail les raisons qui vous poussent à vouloir travailler sur le territoire, de manière temporaire ou permanente. Si vous avez déjà obtenu un permis de travail (PVT), c’est l’occasion de le préciser. Si vous comptez sur l’entreprise pour vous aider à obtenir un visa, il faudra alors lui prouver en quoi votre profil est meilleur que celui d’un candidat canadien !

 

Sur la forme, une lettre de motivation canadienne est similaire à une lettre française. Il y a tout de même quelques différences de présentation, notamment au niveau de l’en-tête. L’en-tête d’une lettre de motivation canadienne comprend la date et le lieu de l’envoi, ainsi que les coordonnées de l’entreprise. Vos coordonnées à vous figurent, en général, en fin de lettre.

 

De manière générale, la lettre doit réunir plusieurs critères...

  • Être courte et concise
  • Illustrer vos forces et réussites professionnelles
  • Identifier les besoins de l’entreprise et des solutions 
  • Expliquer votre motivation pour le poste
  • Détailler les raisons qui vous poussent à venir au Canada
  • Faire une demande d’entretien (à distance ou en face à face)

 

Besoin d’aide pour rédiger votre lettre ? Explorez ce guide pour rédiger une lettre de motivation pour accompagner votre CV canadien.

 

Quoi de mieux qu’une lettre de motivation qui accompagne parfaitement votre CV ? Vous pouvez créer votre lettre de motivation en ligne ici, à partir du même modèle que votre CV. Voici à quoi votre candidature pourrait ressembler :

 

cv et lettre de motivation

Voir plus de modèles pour lettre de motivation et commencer à rédiger la vôtre

En bref — qu’est-ce qu’un bon CV canadien

 

Pour résumer, voici comment faire un CV canadien, étape par étape...

  • Choisir de faire un CV antichronologique ou un CV par compétences. 
  • Respecter une mise en page simple, moderne et surtout aérée.
  • Inclure uniquement les informations de contact essentielles dans l’en-tête.
  • Ne pas inclure d’informations personnelles ou de photo (sauf si demandées).
  • Intéresser le lecteur avec une accroche personnalisée et axée sur vos forces.
  • Lister ses expériences professionnelles en faisant la part belle aux réalisations.
  • Décrire ses formations et études, en précisant les équivalences au Canada.
  • Détailler ses compétences professionnelles, linguistiques et informatiques.
  • Se relire plusieurs fois et prêter une attention particulière à la qualité de l’écrit.
  • Garder des informations pour la lettre de motivation et l’entretien, comme les raisons de votre séjour au Canada.

 

Merci d’avoir pris le temps de lire mon guide ! Maintenant, la parole est à vous :

  • Quelles difficultés avez-vous rencontrées pour rédiger votre CV canadien? 
  • Quelle est la partie du CV format Canada qui vous cause le plus de problèmes ? 
  • Faites-moi part de vos remarques. Que la discussion commence !
Notez mon article: cv canadien
Moyenne: 5 (3 votes)
Merci d'avoir donné votre avis
Claire Kadjar
Claire Kadjar
Claire Kadjar est une rédactrice spécialisée en recrutement chez Zety. Son but est d'accompagner les candidats à franchir avec succès toutes les étapes du processus d'embauche. Ses guides complets et truffés de conseils pratiques vous aideront à passer maître en l'art de rédiger un CV et une lettre de motivation en or et ce, quelque soit votre profil !

Articles Similaires